Détection des zones de dégradation et de régénération de la couverture végétale dans le sud du Sénégal à travers l'analyse des tendances de séries temporelles MODIS NDVI et des changements d'occupation des sols à partir d'images LANDSAT

Auteurs-es

  • Boubacar SOLLY 00221771516283 https://orcid.org/0000-0002-8130-2160
  • El Hadji Balla DIEYE Université Assane SECK de Ziguinchor https://orcid.org/0000-0002-4361-8279
  • Oumar SY Université Assane SECK de Ziguinchor
  • Aruna M JARJU Academic Support Coordinator King Graduate School-Monroe College
  • SANE Tidiane Université Assane SECK de Ziguinchor

DOI :

https://doi.org/10.52638/rfpt.2021.580

Mots-clés :

Couverture végétale, Tendances NDVI, Landsat, Dégradation, Régénération, Sud Sénégal

Résumé

Cette étude vise à détecter et cartographier la dégradation et la régénération de la couverture végétale durant ces deux dernières décennies en Haute-Casamance, située dans le sud du Sénégal. Elle s’appuie sur l’analyse des tendances de séries temporelles d’images MODIS NDVI acquises sur la période 2000-2018, sur la cartographie des changements d’occupation et d’utilisation des sols (LULCC) faite à partir d’images Landsat (ETM+ 1999 et OLI 2018), et sur une analyse conjointe des tendances de NDVI et LULCC. L’étude a révélé d’importants changements en termes d’occupation et d’utilisation des sols, notamment la conversion de la forêt à la savane (13,5 %), et de la savane aux zones de culture et d’habitat (7,9 %). Des tendances négatives significatives (p<0,1) du NDVI (en lien avec la conversion forêt-savane et forêt-zones de culture et d’habitat) sont observées sur 2,1% de la zone étudiée et indiquent une dégradation de la végétation en particulier le long de la frontière avec la Gambie, sur l’axe Pata-Ndorna, dans le centre de la zone d’étude, et autour de Médina Gounass. Par ailleurs, des tendances positives significatives (p<0,1) sur 1,8 %  de la surface de la zone d’étude témoignent de la régénération dans le sud et sont liées à la conversion des zones de culture en savane et en forêt. L’analyse conjointe des tendances NDVI et LULCC indique une dégradation significative au sud de Kerewane et de Niaming, sur l’axe Ndorna-Pata, autour de Médina Gounass, et vers Saré Coly ; et une régénération significative à la frontière nord-est, au nord de Mampatim, au sud vers Bagadadji et Médina El Hadji, et entre Linkering-Paroumba. Cette analyse a également révélé que les deux séries d’images (NDVI et Landsat) sont cohérentes spatialement et que l’essentiel des tendances de productivité de la végétation est expliqué par les changements d’utilisation des sols et non par le climat.

Téléchargements

Les données relatives au téléchargement ne sont pas encore disponibles.

Téléchargements

Publié-e

2021-03-24

Comment citer

SOLLY, B., DIEYE, E. H. B., SY, O., JARJU, A. M., & Tidiane, S. (2021). Détection des zones de dégradation et de régénération de la couverture végétale dans le sud du Sénégal à travers l’analyse des tendances de séries temporelles MODIS NDVI et des changements d’occupation des sols à partir d’images LANDSAT. Revue Française De Photogrammétrie Et De Télédétection, 223, 1–15. https://doi.org/10.52638/rfpt.2021.580

Numéro

Rubrique

Numéro spécial Afrique