Analyse et consolidation des résultats sur les estimations de superficie du couvert forestière et de ses changements entre 2000 et 2016 en republique du Congo

Auteurs-es

  • Suspense Averti IFO Université Marien N'GOUABI, Brazzaville, Congo
  • Christophe Sannier
  • Gabriel Jaffrain
  • Hervis GHOMSI Collecte Localisation Satellites, Villeneuve d'Ascq, France.
  • Cherubins OUISSIKA CNIAF, Brazzaville, Congo.
  • Stoffenne Binsangou
  • Lisa LOUVOUANDOU Université Marien N'GOUABI, Brazzaville, Congo
  • Leslie BOUETOU KADILAMIO CNIAF, Brazzaville, Congo
  • Georges Claver BOUNDZANGA Coordination Nationale REDD+ Congo
  • Benoit Mertens
  • Camille Pinet IGN FI https://orcid.org/0000-0002-8674-2747

DOI :

https://doi.org/10.52638/rfpt.2021.587

Mots-clés :

couvert et perte du couvert forestier, télédétection, évaluation de la précision, Congo

Résumé

Des rapports précis et cohérents sur l'évolution de la superficie forestière et des changements d’occupation du sol sont importants dans le contexte de l’accord de Paris où les pays ont l’obligation de soumettre régulièrement leurs rapports sur le bilan émission absorption des gaz à effet de serre. Cette notification des changements peut avoir un impact direct sur les paiements par le biais de comparaisons avec les niveaux de référence (émissions) nationaux dans le cadre de la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts, notamment dans le cadre du processus REDD+. Cependant avant cela, les pays sont invités à renforcer leur système national de surveillance des forêts mais aussi de production des produits cartographiques qui respectent des règles robustes d’évaluation de l’incertitude des estimations de l’évolution de la superficie du couvert forestier prescrites par la CCNUCC. Dans cette étude, nous présentons les résultats de la précision des nombreuses cartes forestières dont le Congo dispose en utilisant l’approche assistée par modèle développée par Sannier et al, 2014, adaptée au contexte de la République du Congo. Les résultats de l’étude montrent une sous-estimation des près de 50% des pertes forestières dans la période entre 2000 et 2014 que ce soit par la méthode des estimations directes ou des estimations par régression. La comparaison des deux méthodes montre que les estimations des pertes de la couverture forestière par la méthode échantillons point sous-estime l’estimation des pertes sur la période 2000-2014 ainsi que sur la période 2014-2016. Nous concluons qu’il faut renforcer les équipes nationales en charge de l’élaboration des cartes forestières mais aussi que le pays doit s’approprier cette méthode de Sannier et al. 2014 pour l’évaluation de la précision.

Téléchargements

Les données relatives au téléchargement ne sont pas encore disponibles.

Biographie de l'auteur-e

Suspense Averti IFO, Université Marien N'GOUABI, Brazzaville, Congo

Suspense Averti Ifo, PhD
Université Marien N'GOUABI
Ecole Normale Supérieure
Laboratoire de Géomatique et Ecologie Tropicale Appliquée.
BP 69 Universite Marien Ngouabi.
Brazzaville Congo

Téléchargements

Publié-e

2021-08-25

Comment citer

IFO, S. A., Sannier, C., Jaffrain, G., GHOMSI, H., OUISSIKA , C., Binsangou, S. ., LOUVOUANDOU , L., BOUETOU KADILAMIO , L., BOUNDZANGA , G. C., Mertens, B., & Pinet, C. (2021). Analyse et consolidation des résultats sur les estimations de superficie du couvert forestière et de ses changements entre 2000 et 2016 en republique du Congo. Revue Française De Photogrammétrie Et De Télédétection, 223, 104–117. https://doi.org/10.52638/rfpt.2021.587

Numéro

Rubrique

Numéro spécial Afrique